A ce jour, malgré des avancées en terme de gestion de la crise sanitaire (grâce entre autres aux alertes et actions syndicales), tout n’est pas encore mis en œuvre par la direction générale pour réduire le risque au maximum, tant pour les agents que pour les usagers. Le décès récent d’un collègue le 5 avril est là pour nous rappeler que Pôle emploi n’est pas à l’abri de la pandémie et que les gestes barrières, certes nécessaires, ne sont pas toujours suffisants. Les mesures gouvernementales ne sont qu’un socle minimal à renforcer de mesures de bon sens. Il reste à la direction générale d’accepter d’en «faire plus pour ceux qui ont le plus besoin» en terme de sécurité sanitaire, c’est-à-dire, toute la population !

COMMUNIQUE_7_14_AVRIL_2020_CORONAVIRUS__SNUPE_FSU