L’engorgement des services de réanimation, le manque de lits , la nécessité de transférer des patients à l’autre bout du pays, la fermeture des services jugés non urgents, la surmortalité enregistrée dans les maisons de retraite, l’absence de masques et de sur-blouses, les internes réquisitionnés pour un salaire de misère, leur ont malheureusement donné raison.

Ils appellent à la grève ce 16 juin, ils ont raison!

2020-06-TRACT_SNU_CGT_FO_GREVE_16JUIN2020