Le SNU l’affirme haut et fort : la ligne rouge est franchie!

La DG s’attaque à la santé des agents et se dédouane de sa responsabilité en la matière : c’est inacceptable ! Pour sortir de l’ornière, la DG doit mettre la main à la poche et s’engager.

Il en va de l’intérêt de tout le personnel de Pôle emploi.

Jeudi 26 novembre, nous étions conviés à participer à la seconde séance de négociation de l’accord santé / prévoyance.
D’entrée de jeu, toutes les organisations syndicales (à l’exception notable de la CGC qui s’est livrée à son habituel numéro d’allégeance envers la DG) ont souligné que la Direction Générale n’avait pas respecté ses engagements, pourtant pris il y a moins d’une semaine.
Alors que nous devions recevoir une version zéro de l’accord devant préciser les conditions de mise en place de garanties santé / prévoyance (financement, calcul des cotisations, niveau des garanties, …) ainsi que différentes simulations devant nous permettre d’étudier les différents scénarios de la DG, il n’en fut rien!

SNU_PE_FSU_NEGO_MUTUELLE_01DECEMBRE2020