Alors qu’il est annoncé entre 800 000 et un million de chômeur∙es supplémentaires d’ici la fin de l’année, le gouvernement persiste à appliquer sa politique de destruction des droits des chômeur∙es.
Entre novembre 2019 et février 2020, 100 000 personnes étaient privées de leur droit à l’indemnisation du chômage.
Au 1er juin, 275 000 personnes supplémentaires arrivaient en fin de droits. Le durcissement des conditions d’ouverture de droits et de rechargement va continuer à exclure des centaines de milliers de personnes de l’assurance chômage.
En parallèle, les contrôles de la recherche d’emploi ont repris comme avant le confinement, et ce dans un contexte où les licenciements se multiplient.

EN ÎLE-DE-FRANCE, LE 5 DÉCEMBRE 14 HEURES – MÉTRO MAIRIE DES LILAS

CONTRE LE DURCISSEMENT DES CONDITIONS D’AFFILIATION, LA SUPPRESSION DU RECHARGEMENT DES DROITS, LA DÉGRADATION DES DROITS DES CHÔMEUR·ES ET PRÉCAIRES.

Nous exigeons immédiatement :

  • L’abrogation de la réforme de l’assurance chômage.
  • L’abrogation du décret du 29 décembre 2018 sur le contrôle des chômeur∙es.
  • Une nouvelle convention indemnisant 100 % des chômeur∙es et précaires.
  • Une année blanche pour les intermittentes et intermittents de l’emploi, et pour les travailleuses
    et travailleurs précaires, à compter de la fin de la crise sanitaire.
  • L’arrêt des contrôles et le redéploiement des effectifs vers l’indemnisation et l’accompagnement.
Appel-pour-le-5-decembre-2020-maj2711